[Lu, Vu, Entendu] #24 : Banque de détail – l’accélération des usages digitaux pendant la période de confinement dûe au COVID-19 se traduit en gain tangible

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print
digitalisationde la banque de détail pendant le confinement constitue un gain de 4 ans sur la trajectoire d'avant-crise
Chez Alcees on en est persuadé : le Covid-19 est le meilleur Chief Digital Officer de notre ère. Et en tant qu'entreprise du numérique spécialisée en cybersécurité et protection des données, nous avons été bien placés pour observer que ce véritable "stress-test" a réservé des surprises aussi bien positives que négatives. Dans la banque, on se rend bien compte comment la crise inédite a été un catalyseur des usages digitaux. Nous vous partageons donc un gain tangible côté banque de détail, grâce aux key learnings de l'étude Bain & Company à découvrir absolument dans cette tribune.

La digitalisation accélérée des usages de la banque de détail ou un gain de quatre ans sur la trajectoire d'avant-crise

Le saviez-vous ? Bain & Company révèle dans son étude annuelle sur la mobilité des clients dans la banque de détail que l’accélération digitale pe imposée par la période de confinement dûe à la crise de la COVID-19, et devenue depuis une tendance de fonds, représente actuellement un gain de quatre ans sur la trajectoire d’avant-crise.

Sur la base des réponses, on y apprend que 55% des répondants utilisaient des outils digitaux pendant la crise sanitaire, contre seulement 32% en 2019.

De même, pendant le confinement, 50% soit 1 client sur 2 a réalisé des transactions à distance.