Alcees vous propose la quinzaine du numérique : Prestataires de services sur actifs numériques, CES Las Vegas, Sommet de la Sécurité de l'Intelligence Artificielle, Rapport sur la durabilité...explorez toutes les dernières actualités compilées, tous secteurs d'activités confondus, du 1er au 15 janvier 2024 tous inclus.

Partager cet article

Alcees vous propose les dix infos de la quinzaine qu'il ne fallait pas manquer

#1 Sommet de la sécurité de l'intelligence artificielle (IA)

En 2024, Paris accueillera la 2ème édition du Sommet sur la sécurité de l'IA sur les risques de l'intelligence artificielle

Après une première édition à Londres en 2023, l’édition 2024 du Sommet sur la sécurité de l’intelligence artificielle (IA) poursuit, selon les termes de Paris Bercy, sur base de travaux internationaux, l’objectif suivant :

  • Identifier et analyser les risques technologiques extrêmes, voire potentiellement existentiels, générés par l’essor fulgurant de l’intelligence artificielle.
 
Rappelons qu’avant 2023, plusieurs initiatives internationales se sont multipliées en matière de développement et de régulation des systèmes d’intelligence artificielle :
  • Processus d’Hiroshima sur l’intelligence artificielle : lancé en mai 2023 sous l’impulsion de la Présidence française de l’Union européenne, celui-ci a abouti d’une part, à la formalisation de principes directeurs pour des « systèmes d’IA avancés » , et d’autre part, à la formalisation d’un code de conduite pour les développeurs ; 
  • Elaboration d’un Code de Conduite concernant la mise en oeuvre sûre de l’IA : lancée en juin 2021 à l’occasion de la Création du Conseil du commerce et de la technologie Etats-Unis – UE au sommet de Bruxelles, cette proposition s’appuie notamment sur : a) une liste de principes de haut niveau pour les plateformes en ligne sur la protection et l’automatisation des mineurs et l’accès des chercheurs aux données; b) une méthode commune d’identification, d’analyse et de lutte contre la manipulation de l’information et l’ingérence étrangères, à mettre à disposition des parties prenantes à l’échelle mondiale.
  •  
 
 

PSAN (prestataires de services sur actifs numériques)

Depuis le 1er janvier 2024, de nouvelles exigences de cybersécurité s'appliquent aux PSAN dans le cadre d'un dispositif (obligatoire) d'enregistrement renforcé.

Après une première édition à Londres en 2023, l’édition 2024 du Sommet sur la sécurité de l’intelligence artificielle (IA) poursuit, selon les termes de Paris Bercy, sur base de travaux internationaux, l’objectif suivant :

  • Identifier et analyser les risques technologiques extrêmes, voire potentiellement existentiels, générés par l’essor fulgurant de l’intelligence artificielle.
 
Rappelons qu’avant 2023, plusieurs initiatives internationales se sont multipliées en matière de développement et de régulation des systèmes d’intelligence artificielle :
  • Processus d’Hiroshima sur l’intelligence artificielle : lancé en mai 2023 sous l’impulsion de la Présidence française de l’Union européenne, celui-ci a abouti d’une part, à la formalisation de principes directeurs pour des « systèmes d’IA avancés » , et d’autre part, à la formalisation d’un code de conduite pour les développeurs ; 
  • Elaboration d’un Code de Conduite concernant la mise en oeuvre sûre de l’IA : lancée en juin 2021 à l’occasion de la Création du Conseil du commerce et de la technologie Etats-Unis – UE au sommet de Bruxelles, cette proposition s’appuie notamment sur : a) une liste de principes de haut niveau pour les plateformes en ligne sur la protection et l’automatisation des mineurs et l’accès des chercheurs aux données; b) une méthode commune d’identification, d’analyse et de lutte contre la manipulation de l’information et l’ingérence étrangères, à mettre à disposition des parties prenantes à l’échelle mondiale.
  •  
 
 

CSRD(Corporate Substainability Reporting Directive)

Depuis le 1er janvier 2024, de nouvelles exigences de cybersécurité s'appliquent aux PSAN dans le cadre d'un dispositif (obligatoire) d'enregistrement renforcé.

Après une première édition à Londres en 2023, l’édition 2024 du Sommet sur la sécurité de l’intelligence artificielle (IA) poursuit, selon les termes de Paris Bercy, sur base de travaux internationaux, l’objectif suivant :

  • Identifier et analyser les risques technologiques extrêmes, voire potentiellement existentiels, générés par l’essor fulgurant de l’intelligence artificielle.
 
Rappelons qu’avant 2023, plusieurs initiatives internationales se sont multipliées en matière de développement et de régulation des systèmes d’intelligence artificielle :
  • Processus d’Hiroshima sur l’intelligence artificielle : lancé en mai 2023 sous l’impulsion de la Présidence française de l’Union européenne, celui-ci a abouti d’une part, à la formalisation de principes directeurs pour des « systèmes d’IA avancés » , et d’autre part, à la formalisation d’un code de conduite pour les développeurs ; 
  • Elaboration d’un Code de Conduite concernant la mise en oeuvre sûre de l’IA : lancée en juin 2021 à l’occasion de la Création du Conseil du commerce et de la technologie Etats-Unis – UE au sommet de Bruxelles, cette proposition s’appuie notamment sur : a) une liste de principes de haut niveau pour les plateformes en ligne sur la protection et l’automatisation des mineurs et l’accès des chercheurs aux données; b) une méthode commune d’identification, d’analyse et de lutte contre la manipulation de l’information et l’ingérence étrangères, à mettre à disposition des parties prenantes à l’échelle mondiale.
  •  
 
 

 

Le cabinet Alcees vous accompagne dans le cadre de l’intégration de la cybersécurité et de la protection des données à caractère personnel dans vos projets informatiques/data/IA.

 

Ensemble, donnons du sens éthique à vos projets et formons vos équipes ! Partageons nos expertises !

 

 

 

Partager cette publication à un collègue ou une connaissance

Alcees_logo_baseline

Fondée en 2018, Alcees est une entreprise de services du numérique (esn) d’essence française et européenne, 100% cyber centric. Alcees propose aux collectivités et entreprises publiques, aux banques, aux assureurs, aux éditeurs de logiciels, aux opérateurs de santé, des solutions-conseils sur-mesure pour améliorer la performance de leurs opérations et simplifier leur exposition aux risques cyber par la conformité aux normes et standards les plus élevés et par mesures simples.

Suivez-nous et prolongez l'expérience

Nos derniers articles